Emploi et Enseignement

Zoom sur le métier de chauffeur de poids lourds

Notez cet article

Un métier accessible

Le métier de conducteur routier séduit de plus en plus les jeunes de moins de vingt-cinq ans. En effet, face à la crise, de nombreux jeunes à la sortie de leurs études choisissent de se diriger vers des métiers qui recrutent facilement. C’est notamment le cas du métier de chauffeur de poids lourds. Il est à la portée de tous de devenir chauffeur routier. Ce travail très solitaire ne demande aucun diplôme, seulement la possession d’un ou plusieurs permis spécialisés tels que le C ou EC ainsi que la FIMO marchandises. Ces permis sont exigés pour pouvoir exercer ce métier. Ainsi, le métier de conducteur routier est particulièrement accessible.

Une activité polyvalente

Le métier de conducteur routier ne consiste pas uniquement à transporter une marchandise d’un point à un autre. De nombreux aspects rentrent dans la fiche de poste. Tout d’abord, il est important de noter que le conducteur a la possibilité de se spécialiser dans différents domaines tels que les trajets sur une courte distance ou bien sur des voyages à l’intérieur du pays ou en dehors des frontières. Tout dépendra de sa mobilité, de ses choix personnels, de ses envies et de sa vision du métier de conducteur de poids lourds. Deuxièmement, le routier a la possibilité de se spécialiser dans une sorte de marchandise toute particulière. C’est notamment le cas des denrées ou encore des produits comme le pétrole, les matières parfois dangereuses et explosives, la nourriture ou encore les espèces animales. Le conducteur routier peut transporter toute sorte de marchandise. Troisièmement, l’image du routier solitaire et perpétuellement sur les routes reste parfois dans notre imaginaire. Cependant, cette idée que nous nous faisons du métier est en nette évolution. En effet, si le conducteur passe une grande partie de son temps à sillonner les routes de France et de l’étranger, les tâches commerciales, administratives et techniques occupent dorénavant une place de plus en plus importantes dans le métier. De plus, le conducteur routier a l’entière responsabilité de son véhicule et des marchandises qu’il transporte. Il est ainsi indispensable pour lui de surveiller le chargement ainsi que le déchargement. Il n’est pas rare que ce dernier choisisse d’effectuer lui-même ces différentes missions pour plus de responsabilité et d’assurance dans son travail.

Un beau salaire à la clé

Le salaire mensuel du conducteur routier est variable. Lorsque ce dernier est salarié d’une quelconque entreprise et qu’il vient de débuter son activité, alors le salaire brut est d’environ 1 600 euros, hors primes comprises. Mais avec le temps, le chauffeur de poids lourds voit son salaire doubler. Il n’est donc pas rare de voir un conducteur routier gagner environ 3 000 euros par mois. Lorsque ce dernier n’est plus salarié mais bel et bien travailleur indépendant, son salaire est fixer en fonction de son chiffre d’affaires. Lorsque les affaires sont bonnes, le conducteur routier à son compte peut gagner à la fin de sa carrière plus de 4 000 euros. Une somme très appréciée qui permet une belle retraite pour la suite.

Se former au métier

Avec le développement d’internet, il est désormais possible de se former au métier de conducteur routier sur le net. C’est notamment le cas du site AFTRAL qui propose d’organiser et de former les futurs routiers à ce métier parfois difficile à comprendre lorsqu’on ne vient pas de ce milieu. Cette formation personnalisée est un véritable atout pour le futur conducteur puisque ça lui permet de se familiariser directement avec le métier de conducteur de poids lourds. Désormais, vous êtes plus familier au métier de chauffeur routier, aux différentes tâches que cette personne doit accomplir tout au long de sa carrière.

Related posts

Un contrat d’apprentissage pour quoi ?

Journal

Comment se préparer pour l’IAE Score message?

Tamby

Comment assurer l’intégrité des données personnelles d’une PME ?

Laurent

Leave a Comment