Allwhois.org
Actualites et Medias

Quelles utilisations professionnelles pour les ballons gonflables et captifs ?

Aujourd’hui, les ballons gonflables ne servent pas seulement à se divertir ou à divertir les enfants. Ils sont également utiles dans plusieurs domaines comme ceux du marketing, de la photographie et de la thermographie. Ils font ainsi l’objet d’applications pertinentes et variées. Cependant, à quoi servent-ils concrètement ? Découvrez à travers cet article, les différentes applications qui sont faites des ballons gonflables et captifs.

Domaine publicitaire : Les ballons gonflables sont incontournables pour la PLV

Dans le domaine du marketing, les ballons gonflables sont essentiellement utilisés pour la publicité sur lieu de vente (PLV). Il est donc question ici de PLV gonflable avec le ballon publicitaire hélium et le ballon publicitaire sur trépied. Il s’agit principalement ici de ballon hélium comme ceux disponibles sur https://www.phodia.com. Ces types de ballons sont souvent utilisés au cours des journées portes ouvertes. Ils sont très pratiques à l’intérieur comme à l’extérieur, sans oublier le dirigeable hélium publicitaire qui est assez imposant par sa taille.

Pour l’extérieur en particulier, arches et tentes gonflables publicitaires sont adéquates ainsi que le sky dancer. Par ailleurs, en matière de PLV, vous avez aussi le drapeau publicitaire qui est un excellent outil pour attirer les prospects. Enfin, le drapeau et ballon sac à dos sont quant à eux très pratiques pour du street marketing.

Des prises de vues sensationnelles à l’aide des ballons captifs

Pour faire de la photographie aérienne, plus besoin de drone ou d’hélicoptère ; la méthode écolo recommande l’utilisation d’un ballon hélium photo. L’approche consiste à coupler des systèmes de prise de vues à des ballons captifs. Cependant, le mât télescopique carbone permet lui aussi de prendre de belles vues à des hauteurs raisonnables.

Une thermographie plus écologique avec les ballons gonflables

La thermographie réseau de chaleur permet de détecter des défauts d’isolation sur un bâtiment. Mais ici, au lieu d’utiliser des engins volants, une caméra thermique sera fixée sur un ballon captif. Le procédé est le même pour la thermographie toiture et la thermographie infrarouge.

A lire aussi

Comment choisir la meilleure solution d’irrigation

Journal

Comment comparer pour bien choisir son forfait internet ?

Journal

4 idées originales de séjours remise en forme

Journal

L’irrésistible ascension de Jean-Charles Marchiani, du SDEC à l’UE

Laurent

Sécurité maison, comment s’y retrouver

Christophe

Les modalités de fonctionnement du Comité social et économique

sophie