Emploi et Enseignement

Quelles sont les astuces pour obtenir un job en baby-sitting Paris ?

Quelles sont les astuces pour obtenir un job en baby-sitting Paris ?
Notez cet article

Auparavant, la garde d’enfants était un métier dévolu pour les jeunes filles désirant empocher de l’argent de poche, en s’occupant des enfants des autres quand il y a des occasions spéciales. Effectivement, à partir de 16 ans, se consacrer à des enfants fait partie de l’un des petits boulots les plus pratique à accorder avec une année de lycée ou d’apprentissage. Toutefois, de nos jours le baby-sitting Paris a beaucoup évolué, même si cette classe de garde d’enfants subsiste encore. Actuellement, cette profession s’étend sur toute une panoplie d’âges différents. Dans la pratique, sur le mode de traitement des enfants, on n’a pas distingué d’énormes transformations. Pour exercer le métier de baby-sitter, vous devez essentiellement suivre une formation spéciale et partir à la recherche de vos futurs clients. Ce secteur d’activité est en plein essor. Voici quelques petites astuces pour vous aider à sortir du lot des baby-sitters, et trouver rapidement un client.

Quel type de baby-sitting faut-il convoiter ?

Quand vous partez en quête du baby-sitting idéal, il est essentiel que vous fassiez un briefing sur votre programme et les heures, que vous aurez la possibilité d’y consacrer. Le choix de votre type de baby-sitting dépend en effet de votre disponibilité.

Quand votre temps est limité par les emplois du temps non-ponctuels ?

En tant qu’étudiant en prépa, vous ne souhaitez pas trop vous embarquer pour toute l’année. Tâchez donc de chercher les travaux de baby-sittings, de préférence le soir, auxquels vous pourrez vous désister facilement, en cas de période d’examens, par exemple.

Quand vous possédez un temps libre de toute obligation ?

Par contre, si vous avez un programme assez léger et que vous ne savez pas que faire de vos temps libres, la meilleure astuce est de choisir le baby-sitting Paris. Afin de faire d’une pierre deux coups, c’est-à-dire de boucher en même temps vos heures creuses et d’avoir un revenu supplémentaire, il faut que vous visiez les « sorties d’école » de fin d’après-midi et du mercredi. Effectivement, ce sont les créneaux temporels où les parents nécessitent vraiment de l’aide d’un baby-sitter affirmé, à cause de leur travail et autres obligations de la vie quotidienne.

Les démarches à faire pour repérer le baby-sitting idéal ?

Pour trouver le baby-sitting le plus adéquat à votre emploi du temps, il est nécessaire d’adopter une méthode de recherche très systématique. Il faut commencer par savoir mettre en valeur votre potentiel.

Comment faire pour vendre votre potentiel de baby-sitting ?

Image associéeA l’exemple de beaucoup d’entreprises, être baby-sitter indique une concurrence avec les rivaux de votre zone présélectionné. Si vous travaillez au sein d’une entreprise de baby-sitting homologuée, vous n’avez pas besoin de passer par cette étape essentielle.

Au contraire, si vous êtes indépendant en micro-entreprise, et que vous sortez fraîchement d’une formation de baby-sitting, il vous est primordial de commercialiser vos capacités. Dans ce cas-ci, la partie commerciale est indispensable, car le travail n’est pas servi sur un plateau quand il y a une question d’argent entre un fournisseur et son client.

Conseils pour les débutants ?

Dans ces conditions, si auparavant vous n’avez jamais fait de baby-sitting Paris, proposez gratuitement vos prestations à quelques-uns de vos amis et des membres de votre famille. Ensuite, sollicitez-leur une lettre de recommandation, et laissez faire le bouche-à-oreille. Avec la mondialisation actuelle, ce mode de transmission n’est plus suffisant. De ce fait, il vous est vital de créer votre propre blog, et des pages sur les différents réseaux sociaux qui existent actuellement. N’oubliez surtout pas d’insérer vos précieuses attestations, vos créneaux de disponibilité, des images de vous avec les enfants, dans ces derniers. En effet, cette démarche est plus rapide qu’une création de site vitrine ou l’ouverture d’un compte social. Aujourd’hui, il existe des plateformes spécialisées qui investissent en communication, et vous permettent de trouver du boulot en un rien de temps. Bien sûr en échange de leur service, ils prennent un petit bénéfice sur votre revenu.

De plus, faire du baby-sitting réclame beaucoup plus que d’éditer un communiqué et de le placer dans les endroits stratégiques de votre région. Vous avez le devoir de garantir aux parents que vous méritez leur confiance, que vous êtes compétent et responsable sur votre manière de prise en charge des enfants, peu importe votre tranche d’âge.

Doit-on être homologué ? Devrait-on solliciter un contrat ?

La plupart du temps, le travail non déclaré est très courant pour les gardes occasionnelles. Mais lorsqu’il s’agit des gardes régulières, il est mieux pour les deux côtés, de faire une déclaration de salaire. De primes abords parce que c’est obligatoire. Par la suite, cette déclaration vous garantit une couverture sociale en cas de souffrance ou de mésaventure durant le travail. Par ailleurs, elle est très profitable pour l’employeur, qui a la possibilité de jouir d’une aide financière (PAJE) dans les situations de garde d’enfants en dessous de 6 ans, et dans tous les cas, d’une baisse de 50 % du taux d’impôts des dépenses engagées. Si votre employeur potentiel hésite à vous prendre, vous pourrez toujours lui étaler cette possibilité de déclaration. En tout et pour tout, cette tâche ne lui prendra que 5 minute de son temps mensuel.

Pour ce qui est du contrat, la loi l’exige dans la mesure où vous besognez au-dessus de 8 heures hebdomadaire, ou plus de 4 semaines de suite.

Et si je n’ai pas l’âge légal pour travailler ?

Suivant la loi, vous avez le droit d’exercer un métier à compter de vos 16è printemps, mais ne dépassant pas le seuil des 22 heures, et avec un temps d’arrêt de 30 minutes une fois les 4h 30 passé. Si votre âge préoccupe votre client potentiel, vous pouvez souligner qu’il peut vous payer en dessous du SMIC légal. Soit 8,78 euros bruts par heure si vous avez plus de 17 ans et 7,81 euros bruts si vous en possédez 16.

Le tarif de garde 2018 ?

En France, l’heure de garde moyenne équivaut à 8,99 € nets. Les parents employeurs ont en effet, le devoir d’additionner les obligations salariales et patronales en assurant leur baby-sitter. Ce qui revient donc à un montant de 14,67 €/heure brut travaillé. Prenez garde, il est utile de savoir que si un baby-sitter besogne dans le noir, les deux côtés (l’employé et l’employeur) peuvent être poursuivis pour travail clandestin.

Avec les assistances de la CAF, de la PAJE, la diminution forfaitaire, le prêt d’impôt et quelques aides municipales, il est faisable de diminuer le prix de garde à moins d’1 €/heure.

Related posts

Quelle formation pour devenir commissaire aux comptes ?

Leave a Comment