Allwhois.org
Non classé

Les différentes machettes et leur fonction

La machette se définit comme étant un grand couteau à longue lame et a une poignée courte. Son utilisation est plus fréquente dans les régions tropicales pour accomplir des tâches forestières ainsi que pour le combat. Ces outils et leurs formes se caractérisent d’une région à une autre. On vous présente quelques aspects les plus connus…

Machette Latine

Elle est aussi appelée machette de jungle qui est originaire d’Amérique latine et des Caraïbes. Avec sa particularité, elle est efficace pour les travaux forestiers et le débroussaillage en sous-bois. Sa lame a un aspect long, léger, quasi rectiligne et à tranchant incurvé vers le haut en bout de lame. Lors de la guerre du Vietnam, les Américains utilisaient cette machette de combat pour se battre.

Machette Kukri

Cette machette vient du Népal et est connue pour la forme de son tranchant courbé et la largeur de sa lame qui devient plus fine vers le manche, portant le poids à l’avant. Étant plus polyvalente et maniable par sa forme, ni trop longue ni trop lourde, cette manche est utile dans toutes sortes de situations sans spécificité de tâches.

Machette « canne à sucre », panga et tapanga

Comme son nom l’indique, cette machette se caractérise par sa lame épaisse, lourde, avec un angle droit par rapport à la poignée. Elle est également reconnue en Amérique du Sud, en Afrique ainsi qu’aux Caraïbes pour son utilisation agricole et pour le travail des végétaux denses tels que les lianes, la canne à sucre bien sûr, ainsi que le bois. Le panga se distingue par sa pointe acérée, offrant la possibilité de poinçonner en frappant à l’envers. La machette canne se caractérise également par son dos crocheté.

Zombie killer

En principe, cette machette est légère et dotée d’une touche de modernité. Sa lame est également inspirée du kukri. Elle parait plus tenace et polyvalente par ses différents coupants. Le zombie killer aide à varier les tâches en bushcraft. Il est maniable et sécuritaire et sa manche est antidérapante. Il a également une garde fermée, mais ne change pas les autres accessoires.

Bolo

Originaire du Sud-est et aussi de la Philippine, le bolo est similaire au coupe-coupe latin. Cette machette dispose d’une extrémité en fer de lance asymétrique la classifiant parmi les machettes lourdes. C’est le matériel nécessaire pour intervenir dans d’énormes travaux tel que la coupe de branches épaisses, abattage d’arbre, travail du bois sec, etc.

Ce qui différencie la machette d’un coupe-coupe

Lors de vos lectures concernant la coutellerie, vous avez remarqué qu’il existe différents termes pour désigner le couteau à longue, large et épaisse et aussi celui à manche courte qu’on appelle la machette. Le nom de la machette est caractérisé selon la région et aussi par rapport à son utilisation. Par exemple, en Afrique et aux Antilles, on l’appelle « coupe-coupe » ou « coutelas ». À La Réunion, on dit « sabre à canne » ou aussi « sab’ » qui est une abréviation de sabre en créole. Et en Nouvelle-Calédonie, la machette est appelée « sabre d’abattis »…

Les différents types de machettes sont liés fortement à leur origine géographique et de même pour leurs formes et tailles qui sont spécialement créées pour leur usage autochtone. Il y a ceux qu’on désigne Latin, tapanga, bolo, golok, barong, bowie, parang, kukri et bien d’autres encore…

A lire aussi

Les éléments à considérer lors de la recherche d’un local professionnel

sophie

Recommandation et stratagème sur vos e liquides

Laurent

Symptômes et cause de fuite de la boîte de vitesses

sophie

Lithothérapie : quelques astuces pour choisir sa pierre de protection

sophie

Comment réussir la vente d’une voiture endommagée ?

Laurent

Quelles sont les clés d’un bon dressage pour votre chien ?

Laurent