Allwhois.org
Sante et Beaute

Des cycles menstruels sains grâce aux protections féminines bio

Il flotte sur la planète des produits d’hygiène et de cosmétique comme une flagrance de danger. Produits lavants, désodorisants, parfums, lotions, crèmes hydratantes, après-shampoing, maquillage … tous ces produits qui ont la part belle dans la salle de bain sont fabriqués industriellement et ne sont pas sans danger pour la santé de toute la famille. Et pour cause, ils contiennent des substances chimiques de synthèse et autres molécules qui sont aujourd’hui épinglées pour leur impact négatif tant sur l’environnement que sur la santé. Autant de composants indésirables qui pénètrent dans l’organisme par voie cutanée et qui perturbent insidieusement le bon fonctionnement de l’organisme ! Et, les protections hygiéniques ne sont pas l’exception à la règle tant elles renferment des produits chimiques. Avec les scandales autour du syndrome du choc toxique, les mycoses chroniques et autres irritations, il est devenu normal de faire attention à ce qui entre en contact avec le vagin. Parce qu’elles font partie de la vie quotidienne des femmes, parce que c’est aussi un sujet de santé : gros plan sur les protections hygiéniques bio pour vivre son cycle au naturel.

Les types de protections hygiéniques bio

La coupe menstruelle ou cup bio

Figurant parmi les dernières nouveautés en matière de protections hygiéniques, la cup fait de plus en plus d’émules. Ce petit contenant en forme d’entonnoir de 4 à 6 cm de long en moyenne et de 3 à 5 cm de diamètre de haut existe en différentes tailles, de quoi s’adapter à tous les types de flux menstruels. Dotée d’une petite tige plus ou moins grande, chaque utilisatrice peut alors la localiser pour la retirer sans mal. Hypoallergénique, elle peut être en silicone médical, en latex, en caoutchouc naturel. Placée à la manière d’un tampon en suivant les recommandations du fabricant, la cup est discrète, invisible et se porte sans aucune autre protection supplémentaire. C’est aussi une alternative la plus économique et écologique. Et pour cause, elle est réutilisable (après l’avoir nettoyée là encore selon les recommandations du fabricant), coûte entre 15 et 30 euros et peut durer jusqu’à 10 ans ! Quand on sait que chaque femme utilise environ 300 protections hygiéniques par an pour un coût de 500 euros, le calcul est vite fait. Par ailleurs, la coupe menstruelle présente une très faible empreinte carbone, ce qui n’est pas le cas des protections jetables qui parcourent des millions de kilomètres à l’image du jean véritable, véritable globe-trotter

La culotte de règles bio

Petite dernière en matière de protections hygiéniques, la culotte de règles est une autre alternative aux protections hygiéniques jetables, toxiques. Composée de tissu technologique innovant, même les flux plus les plus abondants y sont piégés sans aucune fuite. Et comme le sang n’est pas en contact avec les parois vaginales, la flore vaginale est préservée des irritations et autres effets indésirables engendrés par les protections jetables. Exit également la légende urbaine qui veut que la culotte menstruelle soit laide. Confortable à souhait, telle une seconde peau, la culotte de règles n’en reste pas moins esthétique et plutôt glam fonction du modèle choisi. Fins et élégants, certains modèles ressemblent d’ailleurs à s’y méprendre à des dessous « coquins ». Pratique, durable (sa durée de vie avoisine les 5 ans), elle est réutilisable. Ultra confortable, écofriendly dans les moindres détails, pas étonnant que la culotte de règles soit sur toutes les lèvres. Autant d’atouts qui la rendent saine pour la santé. Bien entendu si les gestes d’utilisation et d’entretien sont faits dans le respect des recommandations du fabricant. En marge des astuces pour bien vivre son cycle, la culotte est parfaite pour profiter pleinement de sa journée.

Les serviettes et tampons bios

Bien entendu pour les inconditionnelles des serviettes et des tampons, il existe toute une gamme bio. Adaptées à tous les flux, de toutes les tailles, pour la journée ou la nuit, les protections hygiéniques jetables bios respectent la flore vaginale. Pour autant, mieux vaut ne pas oublier de les changer régulièrement pour éviter les odeurs incommodantes. En marge, il existe aussi des serviettes hygiéniques lavables. Faciles à utiliser, adaptées à tous les flux, elles ont une durée de vie entre 5 et 10 ans. 

A lire aussi

Dans quelles mesures utiliser une extension adhésive ?

Ines

3 astuces à moindre coût pour une belle et longue chevelure

Tamby

Ergonomie au travail : Comment éviter la fatigue au bureau ?

Ines

Soin profond de la perruque avec Silicon Mix

BDS Consulting

Votre spa à Lille pour un moment de relaxation intense

Journal

La couleur n’est pas la seule chose responsable d’une belle apparence

Laurent