Allwhois.org
beta-slippage
Economie et Finances

Comprendre le beta-slippage : une notion technique en trading

Le monde du trading peut être complexe et difficile à maîtriser pour les débutants. De nombreux termes techniques sont utilisés pour décrire les différents phénomènes qui se produisent sur les marchés financiers, dont l’un d’entre eux est le beta-slippage. Cet article vise à expliquer cette notion clé du trading, en fournissant des explications détaillées sur sa définition, son fonctionnement et les risques associés.

Qu’est-ce que le beta-slippage ?

Il est essentiel de prendre en compte le beta-slippage lorsque vous choisissez un produit financier ou élaborez une stratégie d’investissement. Souvent, ce facteur est mentionné dans la documentation et les prospectus relatifs aux placements, mais il peut également être utile de discuter avec un professionnel du secteur, comme chez Saxo, pour obtenir des conseils adaptés à votre profil d’investisseur et mieux comprendre les risques inhérents.

Le beta-slippage représente la différence entre la performance attendue, basée sur un indice de référence ou un portefeuille modèle, et la performance réelle d’un produit financier. Cette différence s’explique principalement par l’effet composé et l’exposition réajustée du produit ou du portefeuille au fil du temps.

Lorsque vous investissez dans un instrument financier lié à un indice ou un autre actif sous-jacent, le but est généralement de suivre les mouvements de cet actif. Toutefois, en raison des mécanismes inhérents au marché et aux produits financiers, il peut y avoir une divergence entre la performance espérée et celle réalisée en pratique. C’est ce que l’on appelle le beta-slippage.

Le rôle de l’effet composé dans le beta-slippage

L’effet composé est un élément clé du beta-slippage. Il désigne la capacité d’un investissement initial à générer des gains qui sont eux-mêmes réinvestis et engendrent à leur tour de nouveaux gains. Cet effet produit une croissance exponentielle du capital initial, mais il peut également causer un écart entre la performance prévue et celle réalisée en pratique.

Pour mieux comprendre l’impact de l’effet composé sur le beta-slippage, considérons un exemple simple : supposons que vous avez investi dans un produit financier dont la valeur dépend d’un indice boursier. Si cet indice augmente de 5% en une journée puis diminue de 5% le lendemain, la valeur de votre investissement ne sera pas exactement la même qu’avant ces deux jours. En effet, la hausse de 5% a augmenté la base de calcul pour la baisse de 5%, créant ainsi une plus grande perte en termes absolus. De ce fait, la performance globale est inférieure à celle attendue selon les mouvements de l’indice.

Illustration : l’exposition réajustée au sein des produits à effet de levier

L’exposition à un actif sous-jacent

Un autre facteur contribuant au beta-slippage est l’exposition réajustée du produit financier ou du portefeuille aux variations de l’actif sous-jacent. Ceci est particulièrement pertinent lorsqu’il s’agit de produits à effet de levier.

Les produits à effet de levier, tels que les ETFs ou les CFDs, permettent aux investisseurs de profiter d’une exposition plus importante à un actif que ce que leur capital initial ne le permettrait autrement. Cela signifie que les fluctuations, qu’elles soient positives ou négatives, sont amplifiées.

La réajustation quotidienne : un facteur clé du beta-slippage

Pour maintenir une exposition constante au fil du temps, les produits à effet de levier sont souvent soumis à une réajustation quotidienne. Cette procédure permet de recalibrer l’exposition de l’investisseur en fonction des variations de prix de l’actif sous-jacent sur une période donnée (généralement une journée). Toutefois, cette pratique peut également entraîner un écart entre la performance attendue et celle réalisée en réalité, notamment lorsqu’il y a des fluctuations de prix importantes.

A lire aussi

Comment choisir son mobilier de jardin

Journal

Comment bien choisir son courtier en immobilier ?

Anthony

Abaisser ses mensualités grâce au rachat de crédit

Journal

Pourquoi un comptable public doit-il souscrire à une assurance ?

Emmanuel

Aider des entreprises à se développer

Journal

Cas les plus fréquents de surendettement en France

administrateur