Allwhois.org
Gastronomie

Comment bien choisir son chocolat ?

Le monde du chocolat est passionnant, mais il est aussi très complexe. Cette gourmandise, appréciée à travers le monde, nous offre une échappatoire instantanée de bonheur et de satisfaction. Mais, choisir le bon chocolat peut s’avérer un véritable casse-tête. Entre le chocolat artisanal, le chocolat industriel, le chocolat noir, au lait, blanc… comment s’y retrouver ?

 

Il est important de faire le bon choix car tous les chocolats ne se valent pas. Certains chocolats industriels peuvent contenir des ingrédients artificiels et être chargés en sucre, ce qui n’est pas bon pour notre santé. En revanche, les chocolats artisanaux, préparés par des maîtres chocolatiers selon des recettes traditionnelles, mettent l’accent sur la qualité et le goût authentique du cacao.

 

C’est pourquoi j’ai créé, avec notre partenaire maître chocolatier, Les chocolats Diot, pour vous, ce guide pour vous aider à choisir le chocolat qui vous fera fondre de plaisir tout en respectant votre santé. Alors, sans plus attendre, voici mon top 8 des conseils pour bien choisir votre chocolat :

 

1 – Jouez le détective des ingrédients

Comme un célèbre détective, guettez le moindre indice : Choisir un bon chocolat commence par la lecture de la liste des ingrédients. Pour un chocolat artisanal de qualité, cette liste devrait être courte. Les maîtres chocolatiers se concentrent sur la qualité du cacao et n’ont pas besoin d’ajouter des tas d’ingrédients pour améliorer le goût de leur produit. Méfiez-vous si le sucre est le premier ingrédient sur la liste, car cela signifie qu’il y en a plus que tout autre ingrédient. Un bon chocolat aura la pâte de cacao ou les fèves de cacao comme premier ingrédient.

2- Le pourcentage de cacao, c’est important !

Quand il s’agit de chocolat, la règle générale est : plus le pourcentage de cacao est élevé, plus le chocolat est de qualité. Un pourcentage élevé signifie moins de sucre et plus d’antioxydants bénéfiques pour la santé. Pour autant, un pourcentage plus élevé peut également signifier un goût plus amer. N’hésitez pas à expérimenter différents pourcentages pour trouver celui qui convient le mieux à votre palais.

 

3 – Faites attention à la provenance

Tout comme le vin, le cacao a un terroir, et la provenance des fèves de cacao peut influencer de manière significative le goût du chocolat final. Les sols riches, le climat et l’environnement général où pousse le cacaoyer sont autant de facteurs qui confèrent à chaque fève de cacao des notes de saveur uniques. On appelle cela le « goût du terroir ». Il est fascinant de penser que deux chocolats, fabriqués exactement de la même manière, peuvent avoir des saveurs distinctes simplement à cause de la provenance de leurs fèves de cacao. Les grands maîtres chocolatiers, conscients de cette influence, prennent grand soin de choisir leurs fèves de cacao. Ils collaborent souvent directement avec les agriculteurs et les coopératives de cacao pour s’assurer de la qualité et de la traçabilité de leurs fèves. Ils valorisent la biodiversité et les pratiques agricoles durables, ce qui contribue non seulement à un meilleur goût, mais aussi à un impact positif sur l’environnement et les communautés productrices de cacao.

 

4 – La texture parle d’elle-même !

Lorsqu’il s’agit d’évaluer la qualité d’un chocolat, la texture joue un rôle essentiel. Un bon chocolat doit fondre doucement et délicatement sur la langue, laissant une sensation de velouté qui invite à la dégustation. Lorsque vous placez un morceau de chocolat dans votre bouche, il ne doit pas être trop dur ou trop mou. Une texture lisse et raffinée est l’indicateur d’un chocolat de qualité. En revanche, si le chocolat semble grainé, c’est généralement un signe de qualité inférieure. Cela peut indiquer que le processus de conchage, une étape clé dans la fabrication du chocolat qui aide à développer son goût et sa texture, n’a pas été correctement effectué. De même, un chocolat qui fond trop rapidement ou qui laisse un résidu huileux peut indiquer une proportion inadéquate de beurre de cacao.

Les chocolatiers traditionnels possèdent le savoir-faire nécessaire pour assurer une texture parfaite à leur chocolat. Ils contrôlent attentivement chaque étape du processus de fabrication, depuis la torréfaction des fèves de cacao jusqu’au conchage, en passant par le tempérage, pour obtenir un produit qui offre la meilleure expérience sensorielle possible.

 

5 – Les ajouts peuvent faire la différence

Les chocolats avec des ajouts comme des noix, des fruits ou des épices peuvent apporter une nouvelle dimension à l’expérience gustative. Cependant, ces ajouts ne doivent pas masquer la saveur du cacao. Les chocolatiers usant de recettes artisanales savent comment équilibrer ces saveurs pour créer un produit harmonieux.

 

6 – Pas de place pour les conservateurs !

Un chocolat de qualité n’a pas besoin de conservateurs pour rester frais. Les vrais chocolatiers s’engagent à produire des chocolats qui sont naturels et sans additifs inutiles. Si vous voyez des conservateurs sur la liste des ingrédients, il est préférable de choisir un autre chocolat.

 

7 – Faites confiance à vos sens

L’appréciation du chocolat ne se limite pas au goût ; il s’agit d’une véritable expérience sensorielle. Un bon chocolat doit avoir une couleur marron brillante, un bruit net lorsqu’il est cassé et une odeur riche et envoûtante.

La couleur d’un chocolat de qualité doit être uniforme, sans traces blanches ou grises. Ces tâches pourraient indiquer que le chocolat a été mal conservé ou qu’il a subi une « fleur de cacao », un phénomène qui se produit lorsque le beurre de cacao remonte à la surface du chocolat. Une belle couleur marron brillante est donc un signe de qualité et de soin dans la fabrication.

 

Ensuite, écoutez le bruit lorsque vous cassez le chocolat. Il devrait produire un bruit net, signe qu’il a été correctement tempéré. Un chocolat mal tempéré sera friable et ne présentera pas cette cassure nette.

 

Enfin, l’odeur du chocolat est une partie essentielle de l’expérience. Elle doit être riche, profonde et complexe, évoquant les fèves de cacao plutôt que des arômes artificiels ou une douceur excessive.

 

8 – Soyez aventureux!

Il existe une multitude de types de chocolats à découvrir. Du chocolat noir intense au chocolat blanc crémeux, en passant par les chocolats aromatisés ou même les chocolats crus, chaque type a quelque chose d’unique à offrir. Alors, n’hésitez pas à sortir de votre zone de confort et à essayer quelque chose de nouveau !

A lire aussi

3 astuces à mettre en pratique pour des desserts inratables

Journal

Dolce Vita et Borbone, de nouvelles capsules compatibles Nespresso®

BDS Consulting

Découvrez cette machine professionnelle à granita

Journal

Pourquoi craquer sur un café de torréfacteur ?

Journal

Quel menu pour les fêtes de fin d’année ?

Ines

Comment faire de l’huile de fenugrec ?

Journal