Emploi et Enseignement

Comment assurer l’intégrité des données personnelles d’une PME ?

Le Règlement général sur la protection des données (RGPD) est entré en vigueur en mai 2018 dans toute l’Union européenne. Les nouvelles règles visent à fournir aux citoyens davantage de contrôle sur leurs données personnelles. Elles visent également à responsabiliser encore plus les entreprises. Enfin, elles cherchent à valoriser les données de l’entreprise en les sécurisant. L’objectif final est d’accélérer la transformation numérique des PME.

Les mécanismes du RGPD

Le RGPD PME a pour but principal d’uniformiser l’ensemble des lois relatives à la protection des données personnelles. Une donnée est à considérer comme étant personnelle lorsqu’elle concerne une personne physique identifiée de manière directe ou indirecte. Elle est identifiée si son nom apparaît dans un fichier quelconque.

Le RGPD veut responsabiliser les différents acteurs professionnels qui traitent les données. Indépendamment de la taille de l’entreprise, ses données personnelles doivent se conformer au RGPD. L’enseigne doit donc être en mesure de démontrer l’existence d’une protection optimale des données possédées. Celle-ci est à matérialiser par les procédures pour identifier les failles de sécurité dans une PME.

Pour les nouveaux droits à respecter, il est également mentionné :

  • L’accessibilité aux informations personnelles de la part d’un tiers ;
  • Le droit de rectification : le client peut obtenir une modification ou un ajout ;
  • Le droit à l’effacement pour le client avec une obligation de la part de l’entreprise.

Les bonnes pratiques à adopter

Toutes les actions pour protéger les données visent à entrer en conformité avec le RGPD. Ainsi, les dirigeants de PME doivent mettre en pratique des règles pour cette protection. Cela permettra d’entrer en conformité pour la sécurisation des équipements numériques. Pour cela, ils doivent choisir un mot de passe unique et robuste pour chaque service. Les logiciels sont à mettre à jour régulièrement. Quant aux programmes à télécharger, il ne faut les faire que sur les sites officiels des éditeurs. Enfin, il faut aussi sécuriser l’accès Wifi de l’entreprise.   

Il n’est pas évident pour une PME de bien maîtriser les risques associés au traitement des données personnelles. Il en est de même pour l’évaluation et la gestion des risques. Il s’avère plutôt difficile d’assurer l’intégrité des données personnelles. Cela ne manquera pas de faire obstacle à la conformité aux obligations légales du RGPD. La solution la plus utilisée est de faire appel à un DPO (délégué à la protection des données). C’est le responsable de la protection des données personnelles. Il assure en outre le respect de la réglementation au sein de l’entreprise.

En plus du respect du RGPD, les PME doivent également viser à renforcer la maturité digitale de l’entreprise. Il s’agit de savoir mesurer objectivement le niveau de digitalisation de l’entreprise. Et à partir d’un tel constat, il faut repérer les opportunités et d’améliorer la performance. Il s’agit, entre autres, des outils technologiques utilisés par l’entreprise.

Related posts

Zoom sur le métier de chauffeur de poids lourds

Tamby

Les formations liées à l’amiante

Journal

Quelle formation pour devenir commissaire aux comptes ?

Claude

Leave a Comment